Univers Intérieur

Montage Mayoke Automne 2015 sign copie

« Monte le volume de ton coeur. Cesse d’étouffer les hurlements de ton âme. Ecoute profondément. Entends toi. Savoure les puissantes vibrations de ta voix. Exprime toi. Tu as beaucoup à dire. » Sarah L. Harvey

 

« Chaque femme porte en elle une force naturelle riche de dons créateurs, de bons instincts et d’un savoir immémorial. Chaque femme a en elle la Femme Sauvage. Mais la Femme Sauvage, comme la nature sauvage, comme l’animal sauvage, est victime de la civilisation. La société, la culture la traquent, la capturent, la musellent, afin qu’elle entre dans le moule réducteur des rôles qui lui sont assignés et ne puisse entendre la voix généreuse issue de son âme profonde.
Pourtant, si éloignées que nous soyons de la Femme Sauvage, notre nature instinctuelle, nous sentons sa présence. Nous la rencontrons dans nos rêves, dans notre psyché. Nous entendons son appel. C’est à nous d’y répondre, de retourner vers elle dont nous avons, au fond de nous-mêmes, tant envie et tant besoin.  »  Femmes qui Courrent avec les Loups, Clarissa Pinkola Estés

***

Depuis quelques années, quand vient la nuit, je ressens ce désir profond, animal, de répondre à un appel. Un appel lancinant, qui me fait sortir en pleine nuit marcher dans la rue déserte, lever la tête vers les étoiles, écouter la brise dans les branches, scruter la noirceur qui m’attire. Alors je m’habille et je sors. Je suis là, au milieu de la rue silencieuse. Je suis bien. Je suis moi sans artifices, libre, intemporelle, comme si j’étais la première femme du monde. Je regarde la petite neige qui tombe silencieusement sous le lampadaire. Tout est paisible, et le spectacle de la Nature s’offre à moi. Les arbres chantent, la vie de la nuit s’éveille, les étoiles envoient des signaux aux êtres qui veulent bien les lire…

Répondant à cet appel, les Journées et Nuits Sauvages sont nées de mes propres explorations de reconnexion avec la Nature sauvage et ma Nature de Femme Sauvage. C’est une métaphore de l’exploration des profondeurs de notre Être.

Et c’est ce que j’aimerais partager avec vous…

Mayoke